La chirurgie intime Femme

La chirurgie intime chez la femme est une chirurgie devenue courante ces dernières années.

  • La réduction des petites lèvres constitue la principale demande.
  • L’augmentation des grandes lèvres peut être associée à cette intervention.
  • Et plus récemment, nous proposons aussi l’injection du Point G.

La nymphoplastie de réduction

Cette intervention consiste à réduire la taille des petites lèvres génitales.
La demande des patientes provient le plus souvent d’une gêne fonctionnelle (gêne à la marche, lors des rapports sexuels) ou esthétique (nue ou à l’habillement).
La nymphoplastie consiste à réduire les petites lèvres longitudinalement ou en triangle de façon à ne pas laisser un bord libre cicatriciel parfois source de douleurs.

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale assistée et dure environ 30 à 45 minutes.
La sortie de la clinique est possible le soir même de l’intervention.

Parmi les risques de cette intervention, on retient essentiellement les risques infectieux : une hygiène extrêmement rigoureuse est requise dans les suites (soins locaux à la Bétadine gynécologique plusieurs fois par jour) pour éviter ce type de complication, et ainsi réduire également le risque de désunion cicatricielle.
Les activités physiques peuvent être reprises après 3 semaines, et l’activité sexuelle après 4 à 5 semaines.

L’augmentation des grandes lèvres

En parallèle de la réduction des petites lèvres,  l’augmentation des grandes lèvres constitue également une demande des patientes souhaitant ne plus voir apparaître les petites lèvres.

L’augmentation des grandes lèvres est réalisée par lipofilling. Il s’agit de réinjecter de la graisse prélevée sur le propre corps de la patiente (cuisses, abdomen…) par de très fines canules. Cette injection ne nécessite aucune cicatrice sur les lèvres.

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale assistée (la patiente dort durant l’intervention) et dure environ 30 minutes.

L’injection du Point G

Le point G est une zone située à la face antérieure du vagin à environ 2 à 4 cm. Elle est légèrement rugueuse à la palpation. Stimulée, elle participe à l’augmentation du plaisir féminin ressenti lors des rapports.
Le fait d’injecter le point G permet à cette zone de bomber dans la cavité vaginale et ainsi d’etre plus facilement stimulable lors des rapports.

L’injection du Point G est réalisée au cabinet, sous anesthésie de contact (Gel de xylocaïne) et donc sans douleur.  Une injection d’acide hyaluronique est réalisée après mise en place d’un spéculum gynécologique et repérage de la zone du point G.

L’effet est immédiat. Les rapports peuvent etre repris après quelques jours.

Le taux de satisfaction des patientes est très élevé.

Cependant, l’acide hyaluronique étant un produit totalement résorbable à 8 mois environ, il faut renouveler l’injection après ce délai.

La technique du lipofilling peut également s’employer pour réaliser une injection du point G avec un résultat plus durable.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre